bouton88x31bouton88x31FTM 50x500


« Ton péché n'est autre que toi. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Maïvie]La comédie, la meilleure des amies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité


Invité

MessageSujet: [Maïvie]La comédie, la meilleure des amies Ven 19 Mai - 21:58


NOM PERSONNAGE
(Gif du personnage à mettre, attention à la taille, phrase à supprimer.)
NOM PRENOM


_________________________________________________________________
Infos


☠ NOM ::: Imoto
☠ PRENOM ::: Maïvi
☠ SEXE :::
☠ ÂGE ::: 26 ans
☠ GROUPE (pêcher) ::: Envie
☠ ATTIRANCE SEXUELLE ::: Pansexuelle
☠ NATIONALITE ::: Danoise-japonaise
☠ PERSONNAGE SUR L'AVATAR ::: Lili Rochefort- Tekken
☠ AUTRE ::: Texte ici

__________________________________________________________________

Histoire


☠ Histoire brève du personnage ☠

__________________________________________________________________

Apparence


☠ Apparence détaillée du personnage ☠

__________________________________________________________________


Caractère


Bon nombre de mon entourage me dise parfait. Oh, parfait, n’est-ce point un compliment ? Bien sûr, il est divin. Avoir chaque jour le sourire sert grandement ai-je pu constater, rire de bon cœur et prendre le temps de plaisanter avec n’importe qui. Cela m’a semblé être bénéfique, comme être une gêne dans la relation que j’entretiens avec ma chère et tendre sœur qui a le malheureux problème de me jalouser et honnêtement, je ne peux que la comprendre. Inutile de m’étaler sur le sujet puisque cela m’agace et me fais perdre mon temps pour… Rien. Me voilà moins angélique n’est-ce pas . Est-ce à présent compréhensible mon manque de sérieux en parlant de ma « perfection ». Oh, la comédie est art comme le montrait ces si grand dramaturge tel que Molière ou encore Shigure Hasegawa, un art qui s’avère utile dans la vie quotidienne. Un art de tromper les autres pour échapper aux griffes de l’incompréhension et pouvoir se réfugier dans les bras de la paix. Cela marche et ne m’empêche pas de rester moi-même. Une jeune femme qui ne se préoccupe que de son bien-être et de celui des personnes qui lui font sentir de l’intérêt à leur égard. J’ai beau être une réelle petite peste, il n’empêchait que la compassion ne m’était point inconnue. Apprécier, j’aimais cela autant que de me promener et donc passer du temps avec mes chers amis. N’est-ce pas bon de passer du temps avec ses amis au point de ne vouloir les laisser à personne d’autre ? Il est vrai que je suis assez possessive et que je n’accepte quasiment jamais que l’on se mette en travers de mon chemin mais encore plus lorsque je me trouve avec ami. Mes amis me sont importants et je refuse catégoriquement que l’on me les prenne pour, finalement leurs faire du mal. J’en ai vu ce genre de dilemme. A vrai dire, cela ne me plaît guère. Cela m’énerve et je ne me gênerai pas pour aller le crier sur tous les toits.

Cependant, si je suis ainsi avec mes amis, avec l’élue de mon cœur, c’est une tout autre histoire. Voyez-vous comme je rougis rien qu’en y pensant . Cela me ferait tellement plaisir à en pleurer. Toutefois, les hommes et les femmes que je rencontre en temps normal n’attirent en aucun cas mon intérêt et le plus frustrant dans cette affaire, c’est que je n’ai pas de réponse à ce manque d’intérêt si irremplaçable pour parvenir à mon but de petite fille. Hé oui, une petite fleur bleue, j’étais plus jeune. Être près de l’être aimée est sans doute l’un des plus beaux cadeaux qu’il ne faut point perdre. Cela peut expliquer pourquoi je me sentirai dans l’obligation d’être presque tout le temps près de cette personne, en le laissant respirer tout de même un peu. Oui un peu. Parce qu’il y a bien une chose que je ne supporterai pas en tant que grande amoureuse : voire d’autres personnes le prenaient pour cible tandis que cette personne m’aurait déjà, moi. J’ai beau être très souriante et faire un effort pour ne point être la désagréable que je suis habituellement, mais il y a un temps où il ne faut pas pousser le bouffon. Il est hors de question que tolère que l’on touche à mon être aimé . Savez-vous à quoi ressemble une femme éperdument amoureuse . À Satan lui-même, qui se cache d’un masque souriant mais qui derrière, serre les dents et grince en elle-même quelques mots trahissant son horrible désir de voir cette nuisance brûler et crier de douleur sous nos yeux et pour être honnête, il m’est difficile de résister à cette tentation. Cette tentation qui pousse parfois à…commettre l’irréparable. Cela m’est effrayant, le fait de penser que je serai capable de supprimer une personne pour cela me fait frémir d’inquiétude. Seulement, on ne touche pas à ce qui m’appartient. Lorsque l’on entre dans mon cœur, on en ressors pas. On peut juste changer de place, du haut vers le bas mais, jamais inversement. On ne me fais pas de mal, on ne me marche pas dessus, c’est moi qui piétine chaque intrus qui me dérange tout comme mes proches. Je ne mords pas, je déchiquète. C’est simple. Toutefois, je reste sympathique lorsque l’on ne me pousse pas à bout et même généreuse lorsque je suis de bonne humeur !

Hé bien, je me sais être un phénomène à moi seule et malgré ça, j’aime être suis et je ne changerai pas. Même si je le voulais. Maiviereste Mavie, c’est comme cela.



Revenir en haut Aller en bas

[Maïvie]La comédie, la meilleure des amies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Glee [Comédie]
» [Débat] Une comédie musicale ?
» VOTEZ LA MEILLEURE BANNIERE DE PO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le fruit du diable  :: 
Une fois l'Homme corrompu ...
 :: Présentations
-